Japandroids – Celebration Rock

L’histoire du duo Japandroids fait du bien à l’âme. Les gars font de la musique pendant un bout de temps, enregistrent un album, sont désillusionnés par l’industrie musicale et se préparent à mettre fin à cette collaboration. « Post-Nothing » explose partout, grâce à sa pop saturée et son approche sans compromis. Le retour devait être temporaire et la séparation permanente. Il en fut autrement, jusqu’à preuve du contraire. La musique du groupe pouvait sembler festive et minimaliste, elle est profonde, inspirée et inspirante, comme si chacune des chansons de Japandroids était leur dernière.

La nature téméraire de la formation aurait dû s’épuiser par elle-même, amochée par des mois de tournées et des attentes qui auraient dû prendre le dessus dans le cadre du processus entourant l’enregistrement de « Celebration Rock ».

Ce n’est aucunement le cas. Le groupe est toujours sans lendemain, mais y ajoute une dose de maturité avec plusieurs réflexions introspectives. La demi-douzaine de nouvelles pièces dégagent cette impression, celle d’un groupe qui n’a aucunement l’intention d’évoluer pour évoluer, sans que cela signifie stagner en place inutilement. Ainsi, Japandroids sort un peu plus de sa zone de confort mélodique et touche même au cowpunk par l’entremise d’une reprise des légendaires The Gun Club. On pourrait questionner la pertinence de l’inclusion de cette pièce ou d’un extrait d’un 45 tours précédent, mais il n’en vaut pas la peine. « Younger Us » s’inscrit parfaitement dans l’esprit festif de Japandroids.

L’intérêt premier de « Celebration Rock » est qu’il incarne la suite logique de « Post-Nothing », dans son énergie, ses mélodies et ce sentiment d’une grande victoire unique, à la fin de chacune des huit pièces. Il ne faudrait également pas oublier que malgré sa formule guitare/batterie, le maximalisme de Japandroids est impressionnant, particulièrement dans la synergie entre Brian King et Dave Prowse. Non seulement ils se complètent, mais ils le font avec tout le plaisir nécessaire pour livrer un excellent disque rock.

Japandroids a évolué depuis son post-rien. « Celebration Rock » est un superbe rappel que l’évolution se fait grâce aux balises du passé, pour en arriver ailleurs, qu’importe l’issu. Ici, le résultat est positif, mais le contexte est si différent entre les deux albums qu’il est impossible de déclarer lequel est le meilleur. C’est tout à l’honneur de Japandroids, assurément un des meilleurs groupes des dernières années.

Site officiel : http://japandroids.com/

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s