Jean Francois Fortier – Le jour où j’ai changé le monde

Dans le milieu des années 2000, Local Distribution, une entreprise montréalaise de distribution de disques, lançait annuellement la compilation « Québec Émergent ». Ces anthologies permettaient à la fois de découvrir des artistes dont on a vu le nom partout et aussi de revoir les bons coups de l’année en matière de musique indé. C’est là que j’ai découvert la pièce « Sur Mon Île » de Jean Francois Fortier, auteur-compositeur-interprète derrière l’excellent disque « Variations sur le vide ». Pour son nouvel album solo, il délaisse le vide pour aborder la musique sous des formes plus colorées.

Fortier s’inspire énormément de la musique jazz sur cet album. Il apporte ces influences dans un contexte plus moderne et déjanté. Le traditionnel côtoie à merveille des moments plus modernes et ambiants. Les onze pièces forment un bel ensemble, oscillant entre moments très accrocheurs et rêveurs. Les instants jazz du débuts laissent place à d’excellentes chansons pop bien réfléchies et achevées.

Signe des temps, l’album fut enregistré sur l’ordinateur portable de Jean Francois Fortier. Le batteur se prénomme « Garage Band ». Incorporer une batterie virtuelle parmi des sonorités naturelles, ce n’est pas du tout ce qu’il y a de plus évident. Non seulement l’ensemble du disque est dynamique, le tout a été fait avec énormément et de naturel; la batterie n’a pas été programmée à outrance. Elle possède ses nuances. Ces teinte sont présentes de chansons en chansons. La réalisation laisse toute la place aux ambiances et aux textes.

Si chaque pièce possède ses moments mémorables, le tour de force qui sert de fermeture, « Entéléchie », est exceptionnelle avec son introduction solitaire et mélancolique au piano. « Pendant la nuit » aurait pu être une chanson de Beau Dommage tellement cette chanson évoque des images et un instant précis. Jean Francois Fortier est un excellent parolier qui dose à la fois la réflexion et la concision dans un contexte intelligent et bien mûri. Chaque mot fut placé au bon endroit; le contenu est bien précis.

Pour ma part, je préfère quand Fortier incorpore ses influences jazz à sa musique pop. C’est une question de préférences, même si ses chansons sont tellement efficaces lorsqu’elles sont plus atmosphériques.

« Le jour où j’ai changé le monde » est un incontournable pour les amateurs de chanson francophone. Dans un univers musical plutôt terne, la présence d’un Jean Francois Fortier est nécessaire.

« Le jour où j’ai changé le monde », disponible en format physique et numérique sur Bandcamp.  À classer dans votre collection de disques entre Mario Chenart et Sylvain Lelièvre.

Page Bandcamp: http://jeanfrancoisfortier.bandcamp.com
Site officiel: http://jeanfrancoisfortier.com

About these ads

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s