Mute – Thunderblast

Dans l’univers du punk rock à roulette, technique et intelligent, le groupe québécois Mute est dans une classe à part. Depuis 1998, Mute a transmis sa passion de la musique sur trois albums, un EP, des spectacles partout sur la planète et en compagnie des plus grands groupes du genre.

Quelques aspects distinguent Mute des autres groupes du genre. Le bassiste et le batteur se partagent les chants, un fait qui n’est pas sans rappeler les Satanic Surfers, la grande inspiration derrière Mute. Sur leur musique rapide, ils misent sur des guitaristes virtuoses qui retiennent de la musique classique et du métal avant le punk rock californien. Mute est aussi un des groupes dont le propos est le plus concis et qui justifie pleinement l’aspect mélodique du punk à roulette.

Une précision s’impose: pour ceux qui auront usé à la corde leurs disques de Mute et qui les auront vus en spectacle, la formation transcende ces aspects. C’est un des rares groupes que j’ai toujours énormément de plaisir à écouter. "Thunderblast" est leur troisième disque, lancé en septembre dernier.

D’entrée de jeu, nous sommes gâtés avec la pièce d’ouverture, "Bates Motel". Un premier constat s’impose: le son de Mute a pris énormément de maturité. Dans les structures de la dizaine de chansons, l’efficacité de la formation est déconcertante par moments. Les chansons sont ajustées sur mesure: pas de ponts inutiles, pas de notes de guitares de trop, une section rythmique qui appuie parfaitement l’énergie du disque. Mute amène de nouveaux éléments dans sa manière de construire et de percevoir leur musique, pour ensuite les incorporer avec beaucoup de naturel.

Le groupe alterne entre vitesse et retenue, sans compromettre la puissance et l’énergie. Les transitions assurent énormément de cohérence de chansons en chansons et de couplets en refrains.

Les solos de guitare sont incontournables sur ce disque. Au-delà de la technique derrière un tel jeu, de la rapidité et de la précision avec laquelle les guitaristes enchaînent les notes et les gammes, ces moments exceptionnels parlent d’eux-mêmes. Mute ne place pas ses guitaristes sur un piédestal inutilement ou pour remplir un vide. Les solos de guitare font parties des chansons de manière intégrale et évoque autant que les paroles.

Mute semble retenir plutôt des Wilhelm Scream que des Satanic Surfers. L’influence permet à la formation de se renouveler et d’emprunter de nouveaux moyens pour livrer leur musique.

Pendant que la scène punk rock s’essouffle et me donne parfois raison d’être cynique, ces techniciens livrent un disque réconciliateur. "Thunderblast" est le meilleur rappel que derrière des textes sincères et l’énergie d’une chanson punk, il y a une toile où l’on interprète la musique comme on le veut.

Mute est passé bien prêt d’atteindre la perfection. "Thunderblast" est mon disque punk préféré de l’année.

Site officiel: http://www.mutepunkrock.net/

About these ads

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s