Honheehonhee – Shouts

L’interprétation que les anglophones font de la culture francophone me permet de profiter pleinement du statut de francophone Hors-Québec. On note ces subtilités dans le quotidien de la relation entre les deux cultures, même lorsqu’il est question des Simpsons. J’ai expliqué à un de mes amis qu’Homer Simpson obtient les Alouettes de Montréal plutôt que les Broncos de Denver dans l’épisode "Un monde trop parfait". Sa réaction fut sans équivoque, il riait en répétant à voix haute "Leze Halouetz the Monne-tré-hal". Oui, il y a une certaine admiration pour la phonétique francophone. Cela est démontrée au-delà des conversations amicales: selon la formation montréalaise Honheehonhee, leur nom de groupe représente le son qu’un écureuil fait en français. Génial.

Honheehonhee est une très belle surprise dans l’univers du rock indé. Le groupe est encore tout frais; leur première apparition sur scène fut à l’occasion de Pop Montréal en 2010. Depuis ils se promènent au pays et lancent sur le marché un premier album, "Shouts". Leur musique est à l’épreuve de l’ennui; Honheehonhee fait du rock indé bien assumé, conçu pour accompagner les excellentes soirées.

Il y a énormément de potentiel dans "Shouts". Les arrangements sont originaux et l’intégration de la volonté festive de Honheehonhee est bien réussie. Le crescendo de la pièce d’ouverture, "We Only Go", amène en terrain connu; on est embarqué pour une courte écoute, haute en couleurs. Les progressions sont bien amenées, les structures bien senties et l’énergie est présente en abondance. Contrairement à une grande partie des groupes qui viennent à peine de se lancer sur la scène musicale, Honheehonhee propose une belle volonté de diversifier son propos au point de vue musical, tout en conservant les éléments qui font du groupe ce qu’il est.

Le problème est que Honheehonhee ne semble pas encore savoir tout à fait quels sont ces éléments. Il y a énormément d’influences de la scène indé montréalaise sur "Shouts", parfois même trop pour qu’on puisse déceler ce que le groupe a absorbé et ce qu’il veut proposer. Au travers les synthés, les guitares power pop et l’abondance de falsetto, on a l’impression de revivre les dix dernières années de la métropole québécoise en musique.

Au-delà de cette remarque, Honheehonhee, c’est de bons vivants qui savent amener leur plaisir de l’aspect scénique sur ce disque. La majorité de l’écoute de "Shouts" est bien plaisante. Bravo au groupe d’avoir choisi de faire un disque plus court, mais qui fonctionne pleinement. Les chansons présentent des trucs bien mémorables. L’écriture de Honheehonhee pourrait être un peu plus peaufinée, mais pour l’instant "Shouts" sera bien accueilli dans ma collection de disques.

Site officiel: http://www.honheehonhee.com/

About these ads

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s