The Barr Brothers – Éponyme

On parle beaucoup de The Barr Brothers cet automne. Le groupe a relancé le 27 septembre dernier son premier disque paru en 2010 avec les soins de l’étiquette Secret City. Un coup de main de cette maison de disque ne fait jamais de tort et The Barr Brothers est devenu un des groupes canadiens les plus intéressants de l’année.

L’histoire semble avoir déjà eu lieu: des frangins anglophones déménagent à Montréal et s’imbibent de tout ce qui fait de la métropole un haut lieu culturel. Le parcours de Brad et Andrew Barr ressemble à celui de plusieurs musiciens montréalais sauf que leur amour de ville et de leurs concitoyens sont au centre de leur expérience artistique. Avec cette inspiration en tête, et la région dans le coeur, ils montent The Barr Brothers, un groupe folk complété par Sarah Pagé et Andres Vial.

Après une première écoute, le disque a la sonorité d’un disque montréalais, à travers les arrangements, les paroles, la musique, la réalisation. La contribution de Jace Lasek (The Besnard Lakes) et Howard Bilerman y est pour quelque chose. Ils ont su comment habiller les chansons du groupe et ainsi aider The Barr Brothers à définir leur son et à compléter leur univers. On est porté à croire que ce disque est modeste de par son folk familier et c’est tout le contraire. Il y a une attention particulière au détail, aux subtilités dans le jeu de guitare, dans la harpe et dans les harmonies vocales, tous réconfortantes.

Musicalement, The Barr Brothers n’exagèrent rien. Ils consolent et ils guérissent. Bien que la majorité du disque est folk, le groupe se permet d’emprunter au blues sur quelques morceaux et de s’inspirer des musiques du monde. Après tout, ces trois styles musicaux ont une chose en commun: elle viennent de l’âme, elles touchent l’esprit. Ils utilisent des différents niveaux d’intensité selon le genre musical. Tout cela donne un fil conducteur au niveau de l’ambiance du disque qui transporte à travers plusieurs émotions et qui porte les expériences des deux frères. En format folk, le quatuor se laisse porter par son vécu tandis que lorsque le groupe se fait blues, il est instinctif et viscéral.

La musique n’est pas sombre et elle est mélancolique par moments. Il y a quelque chose qui vient nous chercher directement même si The Barr Brothers ne font pas dans la fragilité. Pour un premier disque, la formation affiche une consistance vigoureuse et une fermeté inébranlable. Mises à part quelques généralités, l’assemblage de The Barr Brothers est familier et authentique.

Site officiel: http://thebarrbrothers.com/

About these ads

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s