Marine Dreams – Éponyme

Le clan Attack in Black, légendes canadiennes du rock indé introspectif, n’est plus actif, mais la présence de ses membres se fait sentir. Le chanteur Daniel Romano multiplie les albums solo et les collaborations tandis que le guitariste Spencer Burton fait de la musique sous le nom de Grey Kingdom. Aux dernières nouvelles, le bassiste et parolier du groupe, Ian Kehoe, jouait de la batterie pour Steve Lambke, alias Baby Eagle. Romano, Lambke et Kehoe sont également fondateurs de la maison de disques « You’ve changed records ».

Ian Kehoe poursuit la série d’albums solo avec un disque éponyme sous le nom Marine Dreams. Le disque fut enregistré chez les frères Romano dans le Welland natal d’Attack in Black. Tous les membres du groupe contribuent à cet album et participent parfois aux concerts de Marine Dreams.

On savait que le musicien était doué pour l’écriture de paroles. Il s’avère que Kehoe est un compositeur redoutable et un interprète émérite. Dès la première écoute, l’univers de Marine Dreams bouleverse par sa sincérité et sa sensibilité ce qui en fait un disque puissant sur le plan émotif. Marine Dreams suscite une panoplie de sensations réparties en dix chansons.

Musicalement, c’est d’une beauté supérieure à ce que font la plupart des auteurs-compositeur-interprètes. Marine Dreams, c’est une des meilleures compilation de chansons canadiennes depuis un bon bout de temps. Autant Ian Kehoe rappelle Neil Young, The Weakerthans et Attack in Black, autant il se démarque avec brio de ses influences. « Yet to see the sun », « Season in hell », « No Face », « Sudden Dark Truths » modifient notre perception de l’écriture de la chanson rock indé tellement les refrains viennent nous chercher.

Kehoe n’a pas l’étoffe d’un grand chanteur sauf que son interprétation est inspirante et il sait utiliser l’instrument, ce qui cadre parfaitement dans le contexte créatif de ce projet. On pourrait dénoncer l’aspect brouillon de certaines chansons, mais le disque respire l’authenticité, la sincérité à un tel niveau qu’on accepte avec enthousiasme les imperfections. Par ailleurs si des chansons accrochent moins que les autres, ce n’est pas par indifférence, c’est que la barre est très élevée au bout de l’écoute de Marine Dreams.

Ce premier album est avant tout le disque d’un auteur-compositeur-interprète surdoué qui surpasse une certaine naïveté pour afficher une maturité saisissante. Un incontournable de l’année 2011.

Marine Dreams, disponible dès le 8 novembre via l’étiquette « You’ve changed records ».

Marine Dreams sur Myspace: http://www.myspace.com/marinedreaming

About these ads

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s